Né en 1966, Cyrille Borgnet est un peintre français dont la richesse de l’oeuvre réside dans un renouveau de la matière sur toile.

Une oeuvre Industrielle, traditionnelle et naturelle

Peu après être sorti de l’Ecole des Beaux Arts de Nantes, Cyrille Borgnet se dirige naturellement vers l’abstraction et oriente ses recherches vers une renaissance de la matière sur toile. Son oeuvre se construit sur des contrastes et des associations non intuitives. Notamment, il use des matériaux industriels et urbains tels que le bitume ou le béton, qu’il place sur le support traditionnel de la toile de lin sur châssis et qu’il configure dans des compositions “naturelles”, des paysages.

Réinventer le matériau

Dans ces compositions, Cyrille Borgnet repense entièrement l’utilisation des matériaux. Il intègre dans la matière picturale autant des morceaux de fer rouillés, de bois que du sable ou du béton et pleins de petits éléments trouvés au fil de ses promenades. Les paysages urbains sont ainsi une tentative de restituer toute la poésie encore brutale et non révélée des murs abandonnés de la ville et livrés au pourrissement. Les oxydes de cuivre et de fer viennent alors révéler leur énergie et leurs couleurs.

Une révolution reconnue

La démarche de Cyrille Borgnet lui vaut d’être exposé autant en France, et notamment à Paris, qu’en Belgique, à Tokyo et à Wuhan.